jeudi 15 avril 2010

Omotesando dori

J'ai enfin trouvé le stylo idéal, le même que Keiko, une charmante japonaise rencontrée a Tokyo autour d'un diner de spécialités de la région d'okinawa dont les umi-budon, j'y reviendrai.

konichiwa keiko !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire