mardi 24 mars 2015

Pizza hantée

La pizza où je vais déjeuner doit être construite sur un ancien lieu sacré. Où alors c'est le rosé qui est mauvais et me fait pleurer.




lundi 23 mars 2015

Lilas papillon

[...]
Le canton est dans le brun. La commune non. Commencé a découper et coudre des triangles roses sur mes vestes pour aller faire les courses.
Tout va bien les bouseux? Pas de problème d'odeur de merde ?
0804
Je suis dans un train de la ligne K. Je souffre. Ne m'oublions pas.
Je n'en peux plus.
De tous les crétins qui croient appartenir an la haute parce qu'ils ont une petite voiture ou une petite maison.
Et qui n'aiment pas les noirs, les juifs, les arabes, les pédés mais pas ceux qu'ils connaissent "parce qu'eux c'est pas pareil"
Je n'en peux plus de ce troupeau qui te juge parce que tu ne regarde pas TF1 ou BFM alors qu'eux si ce qui fait qu'ils détiennent la vérité
Je n'en peux plus de ce nivellement par le bas.
Et je n'ai pas un haut niveau d'études.

Partager des sons et les inquiétudes maternelles

dimanche 22 mars 2015

"Je peux prendre des chaussures à lacets dans mon bagage cabine?"

 
rêvé que je faisais des emplettes dans une boutique près d'un pont (Alexandre III). Le vendeur était celui de la boutique Lomo à Paris. J'essayais quelque chose et en revenant mes chaussures avaient disparu. Le vendeur était désolé mais ne pouvait pas me garder dans sa boutique. Il me mettait alors dans un train touristique qui faisait le tour de la ville jusqu'à ce qu'il trouve mes chaussures. Il m'en présentait plusieurs paires qui étaient proches mais jamais les bonnes. Il y avait aussi une histoire d'écoulement temporel altéré, inversé.
 "Je peux prendre des chaussures à lacets dans mon bagage cabine? Ils vont pas me les enlever? Au cas où j'étrangle des gens avec?

Fruits du katier

[...]
Elles ont donné leur avis, "en restant polies hein", elles sont contentes.
0743
Odeur de fumier des le matin.
0746
"Ils ont dit qu'ils allongent le quai. Vont p´tet rajouter des wagons"
0807
Dessiner dans un train bondé, la nouvelle rebelitude.

vendredi 20 mars 2015

Je dessine en attendant.

[...]
Le brouillard me décale.
Je vois une autre ville (sur la ville sur la ville) en sous-impression.
En in-impression.
[...]
Éclipse solaire.
Je suis nerveux et j'ai le cœur qui bat et les larmes au bord des yeux et je pense au séisme de mai 2014.
Je n'arrête pas d'aller à la fenêtre regarder le ciel. Je me dis que tant mieux s'il y a des nuages.
Je sais c'est stupide. Je sais.
C'est juste les nuages. Je sais.
Mais il fait sombre.
J'ai une partie de moi qui hurle "ça y est c'est la fin du monde !"
Ou bien comme pendant le séisme ça me remet à ma vraie échelle (j'ai pris une photo : mise à l'échelle) par rapport au cosmos, c'est à dire rien.
[...]
La lumière est redevenue comme avant.
Avant : impression d'avoir été plongé sous l'eau. Couleurs plus vertes.
La lumière était vraiment différente.
Maintenant elle est plus claire (que ça peut paraître stupide a écrire)
[...]
Je lisais des passages du Bardo Tödhol hier.
Je ne suis pas encore prêt.
Murakami faisait dire à une femme médecin à travers la bouche d'une petite vieille : "vous avez passé les quarante premières années de votre vie à apprendre à vivre, il va peut être falloir apprendre à mourir"
Une des phrases les plus profondes que je n'aie jamais lues. 

Rêvé de toi


Selfie express et salive

Châtelet les halles.



Envie de grand mère

Test de feutres.


jeudi 19 mars 2015

Alvina

[...]
Pour les jeunes morues on dit "alvines" ?

mardi 17 mars 2015

Rêve d'Annie Cordy


Rêve :
j'arrive dans un bâtiment cylindriques à colonnes de style Beaux-Arts (comme le petit palais).
Je rentre, il y a un immense comptoir autour duquel t'enroulent deux immenses escaliers.
La paroi du comptoir, incurvée est recouverte de bas reliefs qui fusionnent en passant de la rocaille coquillage aux motifs floraux.
Derrière le comptoir, Annie Cordy qui me dit qu'ici c'est une maison de retraite pour animaux et belles-mères.
Je pense que je vole car le bas des escaliers est caché a ma vue (et recouvert d'eau) et la position de Annie Cordy me la rend inaccessible par les escaliers.
Les motifs sont magnifiques. Je les prends en photo mais c'est flou.
Puis autre séquence.
Je suis au bord d'une pièce d'eau intérieure entourée de colonnades et il y a un présentateur qui annonce Maitre Capello. J'essaie de prendre une photo. Encore floue.
Puis je crois qu'on suit une vieille femme (Tatie Danièle) dans Paris pour qu'elle nous fasse visiter des appartements.
On passe sur des ponts en pierre et elle perd volontairement des clef.
Une touriste la ramasse et lui rend. Ça la contrarie mais elle le cache.
Réveil.

samedi 14 mars 2015

Rêve de carnet interactif

L'autre jour j'ai rêvé d'un carnet interactif. Souple. Couverture noire. Tu dessinais des choses et tu pouvais les "mixer" avec d'autres images de magazines en posant ton dessin dessus.

jeudi 12 mars 2015

Dans les champs, les zones d'ombres sont encore gelées.

[...]
Dans les champs, les zones d'ombres sont encore gelées.
On voit le soleil briller sur les brins d'herbe. Penser au parcours des photons donne le vertige.

Le dessin c'est de la méditation. Tu dessines. Tu es dans l'instant. Voir hors de toute idée de temps.

lundi 9 mars 2015

Rêve d'etre perdu à Tokyo

 Rêvé que j'étais à Tokyo mais perdu. Dans un centre commercial qui communiquait avec d'autres centre commerciaux (j'apercevais même un logo carrefour et notais dans un coin que je devrai le lui dire) qui communiquaient avec des halls d'hôtels qui n'étaient jamais le mien. Même les gens a qui je demandais mon chemin étaient "viciés", "dégradés".

 

Me suis entendu ronfler toute la nuit. Ce qui m'a empêché de dormir.
On me dit que je n'ai pas ronflé que ce n'était qu'un rêve.

dimanche 8 mars 2015

Ohagi by Keiko

[...]
Première tentative de désherbage.
Ça butine et bourdonne autour du camélia !
Premier papillon de l'année.

dimanche 1 mars 2015