mardi 16 juin 2015

Il suffit de faire des ombres

[...] À Tokyo j'aime manger les fraises au chocolat blanc de chez MUJI.
Je lui ai envoyé une photo. Elle m'avait demandé de lui en ramener.
Aujourd'hui elle m'écrit pour me demander si j'aime ça. Car elle non.
Et me glisse un "c'est de qui ?"
Je lui répond que c'est de MUJI.
"Qui est-ce?" fait elle.
Je lui rappelle que quand elle travaillait à Paris, elle y allait parfois avec une copine.
Elle dit que non.
Qu'elle ne se souvient pas.
On échange par SMS. Sans s'énerver. Je regarde ça comme un navire qui foncerait vers une falaise. Calmement. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire