lundi 17 août 2015

Vol au dessus de l'armée des 12 singes


Une forme noire entre dans la chambre a toute vitesse et ricoche entre les murs. Je suis tellement terrifié que j'en ai la chair de poule. Je ressens réellement une présence. Je me réveille. Dis "j'ai cru que quelqu'un était entré dans la maison." Puis "ou bien c'est Vincent qui est mort"


Mon oncle Michel m'offre un Yashica argentique. Il faut appuyer a mi-course sur le déclencheur pour faire apparaître une flèche dans le bas du viseur et incliner l'appareil jusqu'à disparition de la flèche.


 Je vois un homme crâne rasé avec des objectifs greffés à l'endroit des yeux et des aiguilles sur le crâne le long des méridiens d'acupuncture (comme dans ce film fantastique des année 80). Il me regarde droit dans les yeux en rêve mais je sais qu'il me regarde réellement.


1722
Une dame entre et s'assoit en face de moi. Quelques stations plus tard son sosie s'adosse près d'elle. Et de bugguer j'ai commencé.
On doit être près d'une espèce de singularité. Deux barbus quasi identiques maintenant.
Pendant tout ce temps une petite fille psalmodie "c'est pas vrai c'est pas vrai" en roulant les R. "C'est pas vlai c'est pas vlai"
Vol au dessus de l'armée des 12 singes...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire